Les effets de l’épidémie Covid-19 sur l’industrie du soufre et des engrais.

À la suite de la propagation rapide du Covid-19, les effets sur l’économie ainsi que le marché des matières premières se font ressentir.
Le virus qui est apparu pour la première fois en décembre dans la Province de Wuhan en Chine, continue de changer les conditions de vies de millions de personnes affectées à travers le monde. De nombreuses entreprises ont commencé à exercer leurs activités avec un système de télé travail.
De plus beaucoup de pays ont commencé à imposer très rapidement des mesures strictes comme des couvre-feux qui ont entrainé des changements d’habitudes ainsi que des changements de consommations.

Les retards logistiques, l’augmentation des prix des matières premières ainsi que les incertitudes économiques obligent certaines usines à suspendre leur production notamment dans le secteur des engrais. Pour donner un exemple : le premier ministre Indien a imposé un confinement de 21 jours à travers le pays, de ce fait les entreprises, les usines ont été forcées d’arrêter leurs activités complètement pour 3 semaines. En outre, l’une des plus grandes préoccupations provient des problèmes de logistiques. En effet, en raison d’un manque de main-d’œuvre dans les ports ainsi que la peur de la propagation du Virus a des effets négatifs sur l’économie puisque peu d’activité vont être enregistré aussi bien en exportation qu’en importation. Certains producteurs d’engrais ont néanmoins décidé de ne pas stopper leurs importations malgré les retards logistiques qui peuvent survenir. Comme l’Inde, les grands pays importateurs d’engrais en Afrique comme : le Kenya, l’Éthiopie, le Nigeria, ne peuvent pas prédire comment est-ce que la logistique va être gérée dans les ports et si la demande de commodités va être à la baisse. Il est dit qu’un ralentissement du marché pourrait entrainer une offre excédentaire en raison du manque de demande sur le marché. Cependant ces prochains jours, nous pourrons mieux comprendre l’équilibre entre l’offre et la demande.
Pour en venir au marché du soufre, les raffineries pétrolières situées un peu partout dans le monde ont réduit leur approvisionnement de production en raison de la baisse de 30% de la consommation de pétrole. Cette situation entrainera une diminution de la quantité de soufre. Parallèlement, à l’évolution du marché des engrais qui est le secteur où le soufre est le plus utilisé verra une balance d’équilibre dans les prochains jours.

BAYMINERAL-covidcoronavirus-1